En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Les filières technologiques

STL par les eleves

Par LD Admin, publié le vendredi 12 juin 2015 11:28 - Mis à jour le vendredi 12 juin 2015 11:30

Venez découvrir la 1ère STL …

 

Photographie « Light-painting » réalisée par les élèves de première STL
dans le cadre du module IMAGE


 

Le lycée Albert-thomas a ouvert à la rentrée 2012 la première STL (Science Technique de Laboratoire) spécialité SPCL (Sciences Physiques et Chimiques de Laboratoire). La terminale est ouverte depuis la rentrée 2013.
 

La particularité de la filière est le nombre important de travaux pratiques et la découverte du monde des entreprises.

Au cours de l’année scolaire, les élèves de 1ère :

Clara, Sofia et Maeva (élèves de première STL)

Présentation ’’Dose le son’’

Au mois de décembre 2012, nous sommes allés voir un concert dans la salle du grand marais à Riorges. Cette manifestation s’appelait « Dose le son ». L’objectif du dispositif est d’accompagner les élèves à mieux gérer leur environnement sonore (baladeurs, discothèques, concerts, rave parties, locaux de répétitions...).

Le spectacle alterne exposés, morceaux, vidéos, diaporama et débats sur :

  • l’histoire des musiques amplifiées et l’évolution des volumes sonores
  • le son et les systèmes d’amplification aujourd’hui
  • le système auditif et les traumatismes
  • les moyens de protections.

Nous avons appris qu’il y a une multitude de dangers liés à l’audition. Généralement, les dangers sont dus à :

  • Une écoute trop forte et trop longue (boite, concert …) + musique avec les mp3 (casque, oreillettes)
  • Des chocs traumatiques (enceintes qui sautent)
    Les dangers liés au bruit peuvent causer des traumatismes auditifs (douleurs, sifflements, acouphènes, surdité..). Ils peuvent être irréversibles. Mais ils peuvent être la source de véritables difficultés capables de nous gâcher la vie (perte d’équilibre, migraine, fatigue, stress...) Ainsi que perturber notre quotidien (perte de sociabilité...)

Nous pouvons éviter ces traumatismes et protéger nos oreilles :

  • Accorder du repos à ses oreilles et réduire la durée d’exposition. Les durées hebdomadaires d’écoute ne doivent pas dépasser :
    • 20 heures à 93 dB (baladeur, autoradio),
    • ou 4 heures à 100 dB (baladeur à volume maximum, bars musicaux),
    • ou encore 2 heures à 103 dB (discothèque),
  • Atténuer l’intensité perçue en portant des protections auditives en concert ou au travail (bouchon d’oreille...)
  • Favoriser le casque aux écouteurs
  • S’éloigner des lieux trop bruyants quelques instants (des enceintes acoustiques pendant les concerts)
  • Aller à l’hôpital si les acouphènes persistent dans les 12 h qui suivent.
  • Réduire le temps d’écoute d’une musique et ne jamais écouter son baladeur à son volume maximum
     
Valentin, Alice et Matthieu (Classe 1ere STL)

Visite Entreprise Plastiques

Le mardi 26 Mars, la classe de première STL a visité l’entreprise BCGE Fatap localisée à St Denis de Cabane. L’entreprise produit d’une part des sacs et des conteneurs en plastiques (bouteilles de lait, bidons plastiques) mais aussi des sièges de balançoires.
L’entreprise emploie 14 salariés qui travaillent du lundi au vendredi. Elle vend pour 3,5 millions d’euros et réinvestit 500 000 €.

Les machines utilisent différents types de soudure :

  • La soudure à impulsion utilisée lors de la confection des sacs en PVC (plus épais) destinés au milieu nucléaire
  • La soudure haute fréquence utilisée pour la réalisation des sacs plastiques (polyesters).

Les sacs possèdent une couleur différente en fonction de leurs utilisations :

  • Les sacs jaunes sont utilisés pour les gravats
  • Les verts pour le stockage de vêtements
  • Les bleus pour une utilisation dans les sous-marins
  • Les roses sont utilisés pour les outils.
     

L’entreprise produit aussi des bidons plastiques (de 20 L, 5 L et 2 L) et des bouteilles de lait. La matière brute est chauffée à 180°C pour la rendre plus malléable afin d’obtenir une pâte qui sera placée dans un moule. Elle sera ensuite soufflée pour lui permettre d’adopter la forme voulue et enfin refroidie à 8°C. Le surplus resté sur le bidon est enlevé puis recyclé pour la confection de nouveaux bidons.

Cette visite nous a permis de nous familiariser avec le monde de l’entreprise et de comprendre le processus de fabrication des sacs mais aussi des bidons.
 

Debout Nelly, Piguet Aude et Vallerie Cédric

La teinture naturelle

En cours d’année, nous avons accueilli au lycée Albert Thomas Mme Metras qui nous a présenté son jardin de plantes à teinture. Ce jardin possède des plantes connues de tous telles que les Œillets d’Inde, ou des plantes venant d’autres pays comme le bois de Campèche venant du Mexique.

Durant cette animation, nous avons extrait des pigments de différents végétaux. On a ensuite mélangé la poudre obtenue avec de l’eau. Nous avons immergé le coton traité dans le mélange que l’on a fait bouillir tout en remuant pendant 2 à 3 minutes. Nous avons obtenu un coton coloré.

Cette rencontre nous a appris à teindre avec des pigments naturels alors que nous avons teint au cours de l’année avec des pigments de synthèse. On a découvert que les végétaux avaient des propriétés que nous ne pouvions pas soupçonner.
 

Florian, Nathan (élèves de STL)


 

Visite de l’entreprise TAD « Teintures Apprêts Danjoux »

Chaque vendredi, durant 3 semaines, nous avons visité par petits groupes l’entreprise, où nous avons appris le principe de la teinture sur textile.

Chaque semaine, nous devions rechercher comment retrouver la teinte d’un colorant donné à l’aide des échelles de teintes qu’ils nous ont fournies. Nous avons commencé par évaluer à l’œil nu les proportions de chaque colorant, puis nous avons comparé avec les valeurs données du colorimètre. Après, nous avons réalisé le pipetage : prélever le volume de colorant suffisant à l’aide d’un pipeteur automatique, et compléter avec 200mL d’eau distillée dans les biberons.

Après passage dans la centrifugeuse, nous avons retiré les tissus et les contenus des biberons. Nous les avons placés dans une grande étuve. Nous avons ensuite comparé le pipetage manuel et le pipetage mécanique, les deux résultats obtenus sont pratiquement similaires.

TAD est une entreprise où travaille une soixantaine d’employés.

Cette structure comme l’indique son nom fait de la teinture sur textile mais aussi de l’apprêt c’est-à-dire le traitement des tissus en donnant différents aspects et différentes propriétés à ces textiles.

Notre classe de première STL a beaucoup apprécié chacun de ces vendredis car cela nous a permis de découvrir la vie d’entreprise. Nous avons surtout aimé les manipulations au laboratoire. Pour finir, nous remercions Monsieur Danjoux (et Lara) de nous avoir aussi bien accueillis.
 

Bonnefond Romane, Cartier Mona, Denoyel Laura Et les élèves de 1ère STL.